Canicule

COVID-19 et canicule : la double peine ?

Une étude exclusive OpinionWay pour Climsom

Après avoir passé plusieurs semaines confinés, les Français, qui commencent progressivement à réinvestir les espaces publics, organisent leurs vacances d’été. Si le gouvernement a confirmé qu’ils pourraient partir, celles-ci s’annoncent d’ores et déjà très chaudes.

En effet, selon les prévisions météorologiques, les températures estivales devraient battre des records cette année, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) incitant par ailleurs les gouvernements à se préparer aux risques sanitaires liés à la chaleur.

Alors qu’à la suite du déconfinement, la crainte d’une deuxième vague épidémique demeure forte, comment les Français appréhendent-ils la survenue d’épisodes caniculaires dans le contexte particulier du Coronavirus ?

Etude inédite réalisée par OpinionWay pour CLIMSOM, spécialiste du bien-être par la thermothérapie, sur les Français et la canicule.

Mesure de prévention

Covid-19 oblige, le port du masque se généralise en France, même si beaucoup peinent encore à s’y habituer.

Alors qu’une publication scientifique de la revue Science suggère qu’il serait plus efficace que la distanciation sociale pour limiter la propagation du virus dans les lieux fermés, 7 Français sur 10 sont préoccupés par la gêne qu’il représente associé à des températures élevées (transpiration, gêne respiratoire, déshydratation…).

A noter, les femmes témoignent d’une inquiétude plus vive que les hommes, avec 12 points d’écart (76% contre 64%). Une sensation d’inconfort plus marquée liée à l’utilisation plus importante de produits cosmétiques ?

D’une manière générale, cette appréhension globale peut interroger sur une baisse de vigilance de la population face à la montée du thermomètre…

Restriction de déplacement

Si le confinement a été une période pénible à vivre pour la majorité de la population, la perspective d’un nouvel épisode associé à une canicule est une source de préoccupation pour plus de 3 Français sur 5. Surreprésentés, les jeunes de 25/34 ans se montrent particulièrement inquiets face à cette perspective.

Une crainte d’autant plus importante que la sensation de chaleur est pour 59% des répondants plus dure à supporter à l’intérieur qu’à l’extérieur et l’été, 54% déclarent choisir pour leurs vacances les destinations permettant d’échapper aux fortes chaleurs.

Alors que la France compte 11 millions d’aidants familiaux, outre l’inconfort thermique, la difficulté de visiter ses proches dépendants en cas de restriction de déplacement et prévenir notamment les risques de déshydratation et de malaise, inquiète particulièrement 61% des Français.

La complexité de sortir se rafraîchir dans des lieux climatisés comme les supermarchés ou les centres commerciaux, du fait des mesures de sécurité imposées (limitation du nombre de personnes présentes dans le magasin), préoccupe également 1 Français sur 2, et tout particulièrement les franciliens (58%) et les jeunes (62% des 18-24 ans et 63% des 25-34 ans).

Par ailleurs, si le confinement a accentué les inégalités sociales et territoriales, près de 4 Français sur 10 appréhendent l’hypothèse d’un reconfinement en raison de leurs conditions de logement difficiles (manque d’espace, suroccupation, insalubrité…). Les jeunes vivant surtout dans de petites surfaces expriment un niveau de préoccupation plus important (57% des 18-24 ans et 54% des 25-34 ans). Très touchés par le virus, les habitants du Nord-Est manifestent également une inquiétude
particulièrement marquée (50%).

Conditions de travail

Selon les scientifiques, le virus Covid-19 serait transporté par voie aérienne.
Aussi, des recommandations ont-elles été adressées, notamment aux entreprises et commerçants, afin de limiter l’utilisation des climatiseurs à air recyclé qui brassent en continu le même air.

Si de nombreuses organisations sont équipées de système de climatisation permettant à leurs collaborateurs de concilier bien-être au travail et chaleur, la recommandation de ne pas faire l’usage de tels systèmes de climatisation traditionnels cette année en cas de températures caniculaires inquiète 1 Français sur 2 et plus particulièrement les jeunes actifs (64% des 25-34 ans) et les femmes (54% contre 45% des hommes).

Alternative providentielle à la gestion d’une situation inédite, le télétravail s’est généralisé ces derniers mois permettant à cinq millions de Français d’exercer leur activité à distance, durant le confinement. Si la pratique a séduit nombre d’entre eux, prêts à poursuivre l’expérience, elle a parallèlement posé de nombreuses interrogations entre difficultés de déconnexion, horaires à rallonge, déséquilibre entre vies professionnelle et personnelle ou problèmes logistiques. L’ajout dans l’équation d’une situation caniculaire apparaît comme une perspective préoccupante pour plus de 3 Français sur 10 et représente une contrainte perçue comme particulièrement difficile pour les femmes (36% contre 29% des hommes) et les jeunes (50% des 18-24 ans et des 24-34 ans).

A propos de CLIMSOM

CLIMSOM est une marque de la société Neo Factory. Spécialiste du bien-être par la thermothérapie depuis 11 ans, elle conçoit, développe et commercialise une gamme de solutions innovantes pour se rafraîchir et soulager de nombreux maux de la vie quotidienne : stress, mal de dos, troubles du sommeil, jambes lourdes… Sa boutique en ligne www.climsom.com propose des produits devenus essentiels pour lutter contre la chaleur et la canicule tels que son surmatelas climatisé et ses oreillers rafraîchissants.

Pour en savoir plus sur les enseignements de l’étude et l’impact de la canicule sur le quotidien des Français, n’hésitez pas à nous solliciter.

Contact presse : Agence Dakota Communication – climsom@dakota.fr
Contact entreprise : Neo Factory – Climsom – contact@climsom.com / 02 85 52 44 74

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *