Santé,  Sommeil

Syndrome des jambes sans repos : quand les impatiences épuisent

Le syndrome des jambes sans repos ou SJSR concerne pas moins de 8,5% des Français. Picotements, fourmillements, secousses involontaires viennent perturber le sommeil et entraînent une détérioration de la qualité de vie. Focus sur cette maladie encore trop méconnue.

Quels sont les symptômes de la maladie des jambes sans repos ?

Le SJSR ou syndrome des jambes sans repos est un trouble du système nerveux qui se manifeste le plus souvent par un besoin irrépressible de bouger les jambes. Les personnes atteintes de la maladie des jambes sans repos, aussi appelée maladie de Willis-Ekbom, ressentent soudainement des sensations désagréables voire douloureuses :

  • picotements et sensation de courants électriques au niveau des bras, des jambes ou du bassin
  • fourmillements et sensations d’insectes sous la peau
  • sensation d’eau qui coule le long des jambes
  • secousses involontaires
  • démangeaisons
  • sensation de brûlure
L’auto-massage aide à atténuer les symptômes du SJSR

Ces symptômes apparaissent lors de périodes d’inactivité et sont exacerbés en fin de journée, au moment de se coucher, et même pendant la nuit. Ainsi, certaines personnes se réveillent le lendemain matin en ayant l’impression d’avoir marché toute la nuit ! Si la douleur est généralement localisée au niveau des jambes et des chevilles, elle peut aussi toucher les bras et le bassin.

Quelles sont les causes du syndrome des jambes sans repos ?

L’origine du syndrome des jambes sans repos est encore inconnue. Plusieurs hypothèses sont toutefois avancées pour expliquer ce trouble du système nerveux. Une carence en fer au niveau du cerveau pourrait l’expliquer de même qu’un manque de dopamine dans le cerveau et la moelle épinière. Cette même dopamine qui joue un rôle essentiel dans le contrôle des mouvements !

Les études ont montré que si le stress n’est pas à l’origine de la maladie des jambes sans repos, il peut toutefois amplifier les symptômes ressentis. D’où l’intérêt pour les personnes atteintes d’impatiences d’intégrer la relaxation dans leur quotidien.

Impatiences et trouble du sommeil

Mal traité, le syndrome des jambes sans repos peut avoir des conséquences néfastes sur le quotidien. Imaginez une personne obligée de se lever plusieurs fois par nuit pour faire les cents pas, s’étirer les jambes ou pratiquer des automassages ! Inévitablement, le sommeil s’en trouve retardé. A cela s’ajoutent des mouvements de jambes pendant la nuit qui occasionnent des micro-réveils, altérant la qualité du sommeil. Au fur et à mesure des nuits, la maladie des jambes sans repos entraîne donc un important trouble du sommeil. Difficultés à se concentrer, troubles de l’humeur et de la mémoire, dégradation de la qualité de vie… Les répercussions sur le quotidien peuvent être lourdes.

A la souffrance physique s’ajoute la souffrance morale. Encore méconnue de certains professionnels de santé et de l’entourage, la maladie des jambes sans repos n’est pas non plus prise en charge par la sécurité sociale. Les traitements médicamenteux ne sont donc pas remboursés à ce jour.

Conseils pour atténuer les symptômes des jambes sans repos

Le meilleur conseil à donner en cas de syndrome des jambes sans repos : bougez lorsque vous en ressentez l’envie ! Marchez, piétinez, massez-vous les jambes, étirez-vous : les symptômes sont en effet atténués par l’activité.

La marche fait partie des habitudes à adoper

Suivez aussi ces quelques conseils pour réduire les impatiences et faciliter votre quotidien :

  • Si vous ressentez ces symptômes, un rendez-vous avec votre médecin traitant s’impose pour corriger une éventuelle carence en fer
  • Limitez les excitants : café, alcool, tabac, exercice physique intense sont à proscrire et particulièrement avant de dormir.
  • Privilégiez une bonne hygiène de sommeil : couchez-vous et levez-vous à heures fixes
  • Pratiquez une activité physique régulière comme la marche ou le vélo de préférence le matin. Réservez une activité douce pour le soir.
  • Le stress exacerbant les symptômes, accordez-vous des moments de détente dans la journée
  • Essayez de détourner votre attention : les sensations peuvent disparaitre lorsque l’attention est captivée. N’hésitez donc pas à vous plonger dans une activité manuelle, ludique ou intellectuelle.
  • Lorsque les symptômes surviennent, appliquez du froid sur vos jambes à l’aide de compresses ou réalisez des enveloppements

Le froid est en effet une des solutions les plus utilisées pour soulager les impatiences. Sa propriété antalgique atténue la gêne et la douleur déclenchées par le syndrôme des jambes sans repos et offre un apaisement immédiat.

Souple et de grande taille, le Coolpad XL Gel permet de réaliser des enveloppements.

Mais si l’application de froid peut soulager les symptômes sur le moment, la sensation revient malheureusement une fois recouché. Les personnes se voient alors rattrapées par les fourmillements et picotements. Comment conserver l’effet apaisant de la fraîcheur jusque dans le lit et pour toute la nuit ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *